Le Haka : quelle inclusion !

All_Blacks_Haka

 

Les All-Blacks réalisent une danse rituelle avant tous leurs matches : le Haka. Un rituel qui remplit la même fonction que l’inclusion en coaching. Avec la performance à la clef.

 

L’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande (All-Blacks) a remporté la Coupe du Monde samedi.

Vous aurez remarqué qu’au début de chaque match les joueurs en noir exécutent une danse impressionnante : le Haka. Si nous étions en cours d’histoire, je vous dirais qu’il s’agit d’une danse d’origine maorie. Les maoris étant un peuple insulaire du Pacifique présent en Nouvelle-Zélande.

Les All-Blacks exécutent le Haka depuis 1905. Leur équipe domine la planète rugby depuis cette date. Est-ce un hasard ?

Pour moi non.

Je m’explique : le Haka est pour les All-Blacks une formidable manière :

  • De rentrer dans le match
  • De mettre toute l’équipe au diapason du combat à venir

 

Pour parler de manière plus générique :

 

Le Haka permet :

 

  • De rentrer dans la séquence “match“
  • De créer de la cohésion d’équipe

 

C’est précisément la raison d’être de l’inclusion en coaching. L’inclusion, c’est ce bref moment en début de réunion où chacun exprime ses émotions, ce qui lui passe par la tête, ses craintes, ses joies, ses doutes… (liste non-exhaustive). L’inclusion permet de sortir de son quotidien et de rentrer dans une séquence de travail de groupe. L’inclusion est un rituel qui créée du lien entre les membres de l’équipe.

 

Conclusion : Comme en rugby pour le Haka, l’inclusion en coaching d’équipe est une des conditions de la performance collective.

Une réflexion au sujet de « Le Haka : quelle inclusion ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *